Emplois

La Coop Seigneurie est un employeur majeur dans la région. Elle emploie 180 personnes dont 118 à temps plein et verse, annuellement, près de 5 M$ en salaire et charges sociales. La moyenne globale d’ancienneté est supérieure à 11 ans et nous avons parmi nous, 24 employés de plus de 20 ans de services. Une très belle preuve de loyauté envers l’organisation.

En travaillant pour nous, vous aurez droit à une large gamme d'avantages : rémunération concurrentielle, assurances collectives, généreuse politique de congés et de vacances, horaires flexibles, activités sociales et plus encore!

Voici nos postes à combler :

EXPERT(E)-CONSEIL PRODUCTIONS VÉGÉTALES

Territoire de Lotbinière, Beauce et Nouvelle-Beauce
Offre d'emploi détaillée : PDF iconexpert(e)-conseil_productions_vegetales.pdf

BOUCHER(ÈRE)/CUISINIER(ÈRE)

Boucherie La Fesse Gauche, Saint-Narcisse-de-Beaurivage
Offre d'emploi détaillée : PDF iconboucher_cuisinier.pdf

CHEF D'ÉQUIPE MISE BAS

Ferme Sainte-Catherine-de-Jacques-Cratier, Pont-Rouge
Offre d'emploi détaillée : PDF iconchef_dequipe_mise_bas_ferme_ste-catherine.pdf

COMMIS-CAISSIER(ÈRE) 

SONIC Saint-Nicolas
Offre d'emploi détaillée : PDF iconcommis-caissier(ère)_-_étudiant.pdf

Aucun poste en lien avec vos champs d'expertise n’est affiché?

Faites-nous parvenir notre candidature à l’adresse suivante : rh@scalaseigneurie.qc.ca, à l’attention de Mme Claudia Berthiaume, coordonnatrice aux ressources humaines.

Le RIC, un investissement payant!

Comme employé, vous êtes admissible à une déduction fiscale en cotisant au Régime d’investissement coopératif (RIC).

Pour en savoir plus sur ce programme, consultez la brochure le_ric_un_investissement_payant.pdf 

Laissez-moi vous expliquer les raisons pour lesquelles je suis certainement celui qui adore le plus son boulot!

Je suis technicien informatique, administrateur de système, gestionnaire de réseau coordonnateur de projets, formateur ainsi que plusieurs autres titres. Pour quelqu’un qui n’est pas fervent de la routine, je me considère chanceux de pouvoir faire des tâches aussi diverfiées. 

Comme père de famille de 2 enfants et bientôt d’un troisième, je ne peux qu’apprécier l’équipe de direction de La Coop Seigneurie qui s’efforce, depuis plusieurs années, à nous offrir une conciliation travail et famille de qualité. En effet, j’ai droit à une souplesse d’horaire hebdomadaire remarquable en plus d’un horaire d’été « spécial » qui me permet d’en profiter au maximum avec ma famille!

De plus, je participe à plusieurs rencontres et réalise un bon nombre de projets pour lesquels j’ai la chance d’apporter ma vision en matière d’informatique. Les mandats se succèdent, aussi différents les uns que les autres, et j’adore ça! En fait, cette diversité me garde « up-todate» dans un milieu en constante évolution. D’ailleurs, grâce à ces projets réalisés et aux formations reçues, je suis en mesure d’ajouter de nouvelles cordes à mon arc! 

Mon travail est aussi stimulant sur le plan émotionnel que psychologique. En effet, mes collègues et moi sommes tissés serrés. Ils me partagent leurs problèmes et réussites. D’ailleurs, je me plais à les surnommer mes partenaires. Et s’ils font appel à mes services, c’est qu’ils font face habituellement à un problème. Je suis amené à trouver des solutions et parfois à faire face à de nouvelles situations. Et une fois le bobo pansé, le mécontentement de mes partenaires se change rapidement en reconnaissance. Dans ces moments, j’ai l’impression d’être rémunéré une seconde fois!

Il y a 5 ans, quelqu’un m’a dit une phrase que j’ai trouvé incroyablement motivante et engageante : « […] Stéphane, je veux que tu gères l’informatique icitte comme si ça t’appartenait […] ». Je ne crois pas que cette personne se doutait à l’époque de la portée qu’aurait cette phrase ainsi que de sa pérennité!

Finalement, j’ai le plaisir et le privilège de connaître pratiquement tous les employés de La Coop Seigneurie par l’entremise de mes fonctions, que ce soit au siège social, à la meunerie, à l’épicerie, dans l’une de nos succursales et chez nos fermes. Croyez-moi, chaque partenaire a « son » petit je ne sais quoi!